Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 octobre 2007

Endroit de Reve number 14

La laverie. J'adore.

J'y avais pas mis mes pieds bottés depuis Aix je crois. Mais la machine de Brasiliano etant cassee (oui je vis chez lui ENCORE, pas de commentaires sur mes qualites d'organisatrice), j'ai du sortir dans le froid, mes fringues debordantes de mon sac en plastique et me diriger vers ce temple de la lessive, en trainant la patte.

J'avais oublie a quel point c'etait extraordinaire! Dehors il faisait presque nuit, il pleuvait, il ventait, une vraie misere.

Je m'engouffre a l'interieur. Il fait toujours bon. Les lumieres sont tamisees, mais pas trop. Le ron-ron permanant me donne envie de m'endormir beatement. Toujours une vieille qui furette (je ne sais plus aucune regle d'orthographe en francais, laissez moi tranquille!), depoussierant le dessus des machines en ronchonant.

La phase d'enfourage de linge et paiement n'est pas interessante, juste un ticket pour une demi heure de bonheur.

Je m'asseois face a ma machine, je me manquerais le show pour rien au monde! Les machines sont plus grosses que celles de la maison, et pour une raison inconnue, elles brassent aussi beaucoup plus de liquide. Quel plaisir plus grisant que de voir son linge barbotant dans des litres d'eau moussante, tel un bain de jouvence?!

Si ca devient un peu lassant, je me tourne un peu et je peux me perdre dans la contemplation de l'enoutante danse du linge dant les sechoirs. Magique.

Il fait bon, ca sent la lessive, c'est paisible. Ca vaut bien une heure et demi de yoga au niveau relaxation.

J'espere que la machine ne sera jamais reparee!!

Commentaires

Argh !!!
Les laveries....periode de ma jeunesse envolee ou je perdais mon temps comme un con a attendre que ces foutus programmes se terminent dans une decoration digne des plus grandes salles d'attente d'hopitaux bulgares.

Avec mon premier salaire, mon premier achat d'homme moderne fut un machine a laver.

Je crois que nous n'avons pas eu l'occasion de frequenter les memes endroits.... :)

2MSC

Écrit par : 2MSC | mercredi, 03 octobre 2007

waow, content de qu'il y a d'autres personnes capables de caler devant cette atmosphère envoûtante..
le ron-ron permanent, j'adores^^

Écrit par : p4pi | mercredi, 03 octobre 2007

Note décalée mais en plein dans la vraie vie. J'aime ;-)

Écrit par : Petit Nicolas aime particulièrement partager à deux le programme 'essorage' des vieilles machines | jeudi, 04 octobre 2007

Les commentaires sont fermés.