Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 07 janvier 2007

Last Kiss

Mon dernier samedi a la reception de Funland, ma derniere soiree de beuverie avec Matthew (ou on a fini la nuit beuglant et volant des brochettes de marshmallow a la fete forraine de Leicester Square) ma derniere etreinte avec Chouch, la derniere fois que je nettoie la surface miroitee de Fast Track au boulot...

J'essaye de profiter de chaque instant en me disant que bordel je me rendais pas compte a quel point c'etait genial, a quel point j'aimais mes amis ici, a quel point TOUT va me manquer, meme mon boulot merdique, meme le metro bonde, meme le supermarche au coin de la rue, aaaah!

Puis je me gifle interieurement en me disant bon dieu tu ne meurs pas, tu pars pour 5 mois et apres tu REVIENS, tout sera toujours la, les meme gens, les memes connards dans le meme metro, les meme magasins, sois un peu aventureuse, libre, le cheveu au vent, au lieu de t'attacher aux gens et aux lieux telle une moule a son rocher!

Mais non. Au lieu d'etre surexcitee a l'idee de devaler bientot les colines australiennes, j'imagine deja dans ma tete, encore et encore, le moment ou je reviendrais, ou je poserais mon sac sur le sol Heathrowtien et me ruerais au ralenti vers Brasiliano en pleurant des larmes de sang (et je serais mince, ferme et bronzee comme une porcasse, HAHAH!).

C'est bizarre quand meme. Quand ma copine Zara est rentree en Espagne, ou meme Laura ma coloc, ou Sophie (je vous ait dit, j'ai perdu le peu de copines filles que je possedais!), elles n'etaient pas si triste de quitter les gens, alors qu'elles quittaient Londres definitivement. Je dois etre plus passionnee, plus attachee, un vrai cauchemard emotionel.

Oui, oui, je sais, "mais quand tu y sera, ca sera genial, tu oubliera tout le monde, tu sera meme degoutee de rentrer, blah, blah" mais je m'en fous pour le moment. J'arrive pas a m'y voir. Je ne souhaite meme pas que ca arrive! Je ne veux pas oublier tout le monde, je veux rester dans mon petit monde etrique, avec ma petite cour de potes et que rien ne change jamais!!

C'etait pareil quand Greg m'a quitte, ce n'etait pas seulement lui que je perdais mais mon monde tout entier qui s'ecroulait, ma bande de potes, mon appart, tout!

Et pourtant je suis partie, je me suis recree un monde toute seule sans aide, et c'est ce monde la que je dois a nouveau quitter et je sais que ca devrais me servir de lecon, que je devrais me dire que si ca a ete une bonne chose, ca le sera a nouveau. Je sais que la vie ne peux pas ne pas changer, et que si je restais, ca ne serais pas ainsi eternelement, que mes potes vont partir, ou quitter le boulot etc etc... La vie VA changer donc autant la faire changer a ma maniere, j'ai CHOISI de voyager et ca ne peux etre qu'une experience geniale.

Mais j'y arrive pas! My God, heureusement que je ne peux plus annuler mes billets maintenant!

Tout le monde est tellement adorable avec moi en plus, mes potes, mes collegues de boulot!

Jeudi prochain, ma leaving party. Ca va pleurer dans tous les coins! Je vais devoir me retenir de leur chouiner dans le cou "i want to tell you how much i love youuuuuu" et ce genre de truc, comme si j'etais en phase terminale de cancer du poumon!

 

Commentaires

c'est normaaaaaaaal ... moi aussi je flipperais comme une bête ... mais après, tu te sens tellement fière d'avoir osé ! Moi, en tous cas, je suis fière de toi.
Maintenant, va acheter cette putain de serviette séchante, y en a chez Décat.

Écrit par : bene | lundi, 08 janvier 2007

Je t'embrasse, chère aventurière

Écrit par : Petit Nicolas | mercredi, 10 janvier 2007

Les commentaires sont fermés.