Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 29 juillet 2006

Arrachez moi de la!

Avant j'avais pas le net. J'allais dans mon petit internet cafe une ou deux fois par semaine et ca allait tres bien! Mais voila, c'etait sans compter l'arrivee d'un nouveau coloc (encore un) qui a voulu prendre les choses en main et moderniser notre humble chaumiere... On a maintenant un telephone (un TELEPHONE!!? Oooooh) et le net, et ma coloc-cherie etant deja partie a Alicante sans moi la chienne, m'a laisse son ordinateur.

Ca fait trois jours que je ne vis plus. Je suis incontrolable. Je n'ai pas decolle de cet ecran malefique un instant, sauf pour me ruer a la cuisine pour empiler des mets quelconques sur une assiette (n'importe quoi mais vite fait, sinon l'ordi va se mettre en veille et va falloir se reconnecter aaaah). Meme hier, absente pour des raisons brasilianesques, j'ai quand meme jete un coup d'oeil sournois a mes mails et divers blogs pendant qu'il prenait sa douche!

Ce matin, premier jour de mes vacances, soleil splendide, et moi sur mon lit a tapoter de site ininteressant (genre Big Brother) en cent douzieme checkage d'e mails (non non toujours pas de nouveaux messages depuis la derniere fois, il y a 7 minutes). Mais comment vous faites, vous?

Je remercie le ciel a genoux de ne pas avoir un ordinateur attitre. C'est comme la tele satellite, y a tellement de chaines qu'apres avoir zappe d'une a l'autre sans exception pendant 50 minutes non stop, il y a des chances de tomber sur un truc interessant qui viendrait d'arriver sur la chaine du debut, donc on reccommence tout... C'est diabolique.

 

En fait je supporte de moins en moins la solitude: a part mes potes du boulot (qui donc sont tous au boulot aujourd'hui) et ma coloc (qui se dore proablement sur la plage a l'instant meme), ben j'ai pas grand monde. Zara et Sophie sont parties, j'ai aucun contact avec mes anciens collegues de boulot, ni avec mon ancienne coloc (une grosse et sympatique dondon avec de droles d'idees sur les hommes).

Avant j'adorais aller au park toute seule, ou me balader, decouvrir de nouveaux endroits de Londres. Maintenant ca me pese de faire tout cela sans personne avec qui parler et partager. J'ai une enorme envie d'aller a la piscine mais l'idee de prendre le bus, payer, et m'allonger sur ma petite serviette dans mon petit bikini, puis barboter dans l'eau javelisee, et tout ca toute seule... Non.

Je ne sais pas ou ni comment me faire de nouveaux amis. Je viens meme de passer en revue le repertoire entier de mon telephone a la recherche de quelqu'un a inviter a la piscine - un vieux pote pathetique de mon ancien jeu en reseau? Un ex "fuck buddy" de mes debuts? Le fils d'une copine de ma mere qui vient d'arriver a Londres que j'ai jamais vu (by the way, son frere est model pour Levi's donc ca pourrait etre interessant en fait!)?

C'est la lose!

jeudi, 27 juillet 2006

Beach Moins Trois

medium_alicanteplayabig.2.jpg

 

medium_Alicante_y_kew_Gardens_003.2.jpg

 

J'y retrouve ma coloc-cherie lundi!

Yeeepeeee!!!

Sack me, i'm famous

medium_Famous_.2.jpg

J'ai eu mon commentaire pour mon bonus le mois dernier, le mien disait pricipalement "constant talking with other members of staff". Un commentaire negatif mais qui m'a mis en joie -loin est le temps ou les gens ne me remarquaient pas! 

 

Avant d'arriver a Funland, je ne m'etais jamais (je dis bien jamais) fait de copains ou copines dans un quelconque boulot. Des flirtouilles, des collegues, voire ce qu'on peut appeller des potes, avec lequels on va boire un coup deux ou trois fois, et basta.

J'etais toujours la nouvelle timide qui s'integre pas completement et qui une fois partie se fait oublier en un rien de temps (j'imagine).

Je me suis faite gentillement renvoyee de mon premier boulot a Londres parce que c'etait temporaire et qu'ils n'avaient plus besoin d'autant de staff, mais je suis sure que si j'avais ete populaire et integree (et pas QUE dans les bras du head chef...) ils auraient pu trouver un moyen de me garder.

Ce constat m'a fait longuement reflechir et apres mon renvoi - avant de trouver cette mine d'or, ce formidable mentor pour ma carriere qu'est Funland - je me suis demandee pourquoi je jouais la timide alors que je peux etre tres sympatique avec les gens que je connais et avec qui je suis a l'aise.

J'ai tout note, j'ai ecrit tout ce que je pensais sur ce sujet, j'ai essaye de comprendre et de comparer la Aure-normale et la Aure-timide...

Quelques jours apres j'etais embauchee. Et petit a petit je suis devenue celle que j'avais toujours voulue etre en societe. Je me suis fait de tres bons amis - je dirais pas des amis pour la vie jusqu'a l'infini et meme plus et pour toujours mais des amis et de bons copains.

Dans ma section et mon shift, je suis la seule fille avec huits mecs + les techniciens. Bon en fait y a deux autres filles mais elles servent a rien, elles sont moches et c'est pas nos copines.

Je n'ai pas honte de le dire et de me vanter, je suis devenue la petite chouchou (c'est plus facile en etant la seule fille hein!), celle que tout le monde aime bien (je parle dans mon secteur), la fille-fillasse-un peu fofolle-mais pas niaise, qui les fait rigoler, qui est toujours entouree, qui se fait taquiner, flirtouiller, papouiller et tout et tout.

Oui c'est tres superficiel, mais je le vis comme une immense victoire sur la loque-timide que j'etais.

Et le plus important, je me suis fait une tripotee de potes et deux amis vraiment proches, ma Zara espagnole et mon David-chouchou. Plus un Brasiliano...

 

lundi, 10 juillet 2006

Qu'un sang impur...

medium_zizou.3.jpg

 

Ah, merde! Je suis pas tant que ca une football-girl pourtant! J'ai ete prise dans l'ambiance du pub plein a craquer je crois, et ma boule dans la gorge ne veut pas partir!

Bon je vais pas fondre en larmes quand meme mais je suis decue, surtout pour Zidane! Quelle honte bordel...

Et ces salauds d'italiens qui jubilaient et chantaient des va fanculo a tout va!

Je ne suis pas patriotique pour deux sous, je ne me sens meme pas vraiment "francaise" la plupart du temps mais hier j'etais a fond. J'ai hurle avec mes compatriotes-expatriotes dans le pub, j'ai chante, j'ai tape sur les murs pour faire du bruit, c'etait bon d'etre entoures de francais loin de notre pays (enfin, "loin") et de s'unir pour cette noble et sublime cause qu'est le football!

Mais des notre arrivee, les italiens - plus nombreux, ou en tout cas plus bruyant - ont gaches l'ambiance. De gros cons ont fait un scandale en faisant degager deux tables, clamant qu'ils les avait reservees, et les supporters ont siffles tellement fort durant l'hymne francais qu'on ne s'entendaient plus. Des qu'une image d'un joueur francais apparaissait avant le match, il fallait qu'ils "boooo". Ca m'a mis dans une rage folle et je me suis promis de ne plus passer mon break au "Panino Italiano" pendant au moins une semaine!