Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 27 juillet 2006

Sack me, i'm famous

medium_Famous_.2.jpg

J'ai eu mon commentaire pour mon bonus le mois dernier, le mien disait pricipalement "constant talking with other members of staff". Un commentaire negatif mais qui m'a mis en joie -loin est le temps ou les gens ne me remarquaient pas! 

 

Avant d'arriver a Funland, je ne m'etais jamais (je dis bien jamais) fait de copains ou copines dans un quelconque boulot. Des flirtouilles, des collegues, voire ce qu'on peut appeller des potes, avec lequels on va boire un coup deux ou trois fois, et basta.

J'etais toujours la nouvelle timide qui s'integre pas completement et qui une fois partie se fait oublier en un rien de temps (j'imagine).

Je me suis faite gentillement renvoyee de mon premier boulot a Londres parce que c'etait temporaire et qu'ils n'avaient plus besoin d'autant de staff, mais je suis sure que si j'avais ete populaire et integree (et pas QUE dans les bras du head chef...) ils auraient pu trouver un moyen de me garder.

Ce constat m'a fait longuement reflechir et apres mon renvoi - avant de trouver cette mine d'or, ce formidable mentor pour ma carriere qu'est Funland - je me suis demandee pourquoi je jouais la timide alors que je peux etre tres sympatique avec les gens que je connais et avec qui je suis a l'aise.

J'ai tout note, j'ai ecrit tout ce que je pensais sur ce sujet, j'ai essaye de comprendre et de comparer la Aure-normale et la Aure-timide...

Quelques jours apres j'etais embauchee. Et petit a petit je suis devenue celle que j'avais toujours voulue etre en societe. Je me suis fait de tres bons amis - je dirais pas des amis pour la vie jusqu'a l'infini et meme plus et pour toujours mais des amis et de bons copains.

Dans ma section et mon shift, je suis la seule fille avec huits mecs + les techniciens. Bon en fait y a deux autres filles mais elles servent a rien, elles sont moches et c'est pas nos copines.

Je n'ai pas honte de le dire et de me vanter, je suis devenue la petite chouchou (c'est plus facile en etant la seule fille hein!), celle que tout le monde aime bien (je parle dans mon secteur), la fille-fillasse-un peu fofolle-mais pas niaise, qui les fait rigoler, qui est toujours entouree, qui se fait taquiner, flirtouiller, papouiller et tout et tout.

Oui c'est tres superficiel, mais je le vis comme une immense victoire sur la loque-timide que j'etais.

Et le plus important, je me suis fait une tripotee de potes et deux amis vraiment proches, ma Zara espagnole et mon David-chouchou. Plus un Brasiliano...

 

Commentaires

Moi aussi je déteste qu'on ne me remarque pas ... Quitte à me sentir déstabilisée lorsqu'on me remarque trop !
Contente pour toi ma vieille, et tant pis pour les deux vilaines qui servent à rien (il fut un temps, c'était nous les deux vilaines qui servaient à rien, alors merde, chacun son tour. Pense à quel point elles doivent te haïr. MuhahahaHAHAHA !)

Écrit par : bene | samedi, 29 juillet 2006

Bien

Écrit par : Petit Nicolas laconique | samedi, 29 juillet 2006

C'est cool d'etre la "fille-fillasse-un peu fofolle-mais pas niaise, qui les fait rigoler, qui est toujours entouree, qui se fait taquiner, flirtouiller, papouiller et tout et tout" ça fait achement de bien je trouve.
Belle victoire.

Écrit par : une marmotte | samedi, 29 juillet 2006

Les commentaires sont fermés.