Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 15 mars 2006

Attention, strangulation en vue

Je ne supporte plus mon coloc.

 

Avant lui, je n'avais jamais rencontre quelqu'un qui ne faisait jamais sa vaisselle et qui, face a Laura et moi lui balancant a la tete sa casserole ou macerent des crevettes et du riz depuis une dizaine de jours (qui aurait pense que le riz pouvait avoir un tel parfum? Ce fut une decouverte scientifiquement interessante), NIE tout bonnement avoir tout lien avec le sujet, et surencherit en disant que NOUS nous ne lavons jamais notre vaisselle et qu'il n'en peut plus de nettoyer derriere nous.

Que faire d'autre qu'eclater d'un rire franc, rire qui se ternit assez rapidement cependant, la mauvaise foi me donnant un sentiment d'impuissance terrible et peut a long terme me faire peter un cable (le pire c'est que je sais pas comment dire mauvaise foi en anglais).

Et meme quand a la fin, il se dirige vers l'evier, non sans avoir rale non-stop et claque quelques portes (il a 28 ans..), c'est tellement mal lave qu'il faut tout refaire de toute facon. La vaisselle a l'anglaise consiste apparement a remplir l'evier d'eau savonneuse, d'y tremper brievement l'assiette sale et de la reposer aussitot triomphalement sur l'egouttoir... Une eponge? Ben... pourquoi?

J'ai essaye de lui mettre le nez dedans, comme mon pere avec le chat quand il pissait, mais pour lui une casserole au fond brule et aux bords macules de soupe sechee est parfaitement propre ("You must be joking!?", il m'a dit).

C'est decourageant, et assez triste de voir qu'une sinistre histoire de menage degrade toute l'atmosphere de l'appart, jusque la occupe uniquement par des colocs-potes. Enfin, quand il daigne venir dans "les parties communes", parce qu'il passe le plus clair de son temps dans sa chambre a ecouter de la techno/house (ca me convient dans un club, mais dans ma chambre, 24h/24?? L'horreur), meme pour manger ses sales crevettes avec son riz (il n'aere jamais, ni meme ouvre les rideaux, vous imaginez l'odeur... L'air est presque epais).

 

Commentaires

Veux-tu connaître la cause des crises les plus mémorables que j'ai connu en couple ? Et pourtant, je fais les courses, la cuisine, l'adaptation suivant le régime, le service, l'animation, la gestion des gosses ET la vaisselle parfaitement. Si, si. Aussi, je me bats comme une femme pour la parité femme/homme (et je le réalise dans mon quotidien perso et boulot) mais une femme ne voit pas "LE MENAGE" comme un homme.

Je t'embrasse

Écrit par : Petit nicolas | mercredi, 15 mars 2006

Je me rappelle la fois, où, moi, le mec, je fus exaspéré du bordel dans MA cuisine par ma chérie et sa soeur laissées seules un week-end. Çà a tourné scénar SM. Je les ai toutes les deux séquestrées dans la cuisine et leur postérieur a accueilli quelques coups de torchon bien mérités ! Si tu veux, je te raconte toute l'histoire…

Sinon, un système d'amende financière si non-participation aux tâches communes ?

Écrit par : Nicolas petit zizi mais grand pervers polymorphe | jeudi, 16 mars 2006

Visiblement, les moeurs de nos voisins concernant la vaisselle sont toujours surprenantes. Souviens toi de mes colocs allemandes qui frottaient bien avec une éponge mais ne rinçaient jamais ... L'idée de manger de la mousse de produit vaisselle séchée me soulevait le coeur ... Quant aux Lettons, si le mien fait plutôt bien la vaisselle, sa cousine, qui vient de passer 15 jours chez nous, se contentait de passer la vaisselle sous l'eau courante. Je te dis pas tout ce que j'ai relavé derrière, sans même pouvoir râler, c'était une invitée :-)

Écrit par : bene | lundi, 20 mars 2006

C'est une honte, comment peut-on vivre comme ça sérieusement ? :p

Écrit par : Grenouille | samedi, 25 mars 2006

C'est dommage. Strangulation est beau à prononcer. Mais çà doit piquer quand on te le fait ? ...

:-)

A part çà, tout va bien, ma belle amie ?

Écrit par : Petit Nicolas | mercredi, 29 mars 2006

Les commentaires sont fermés.