Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 24 octobre 2005

Mmmm

Apres Celui-Qui-M'a-Fait-Payer-Les-180-Pounds et l'Indien-Incompetant-Sans-Humour, on a un nouveau boss depuis lundi dernier.

Oh-My-God-Qu'il-Est-Sexy.

C'est assez problematique. En fait je le connaissais avant, il etait un genre de technicien dans une des outside-shops et il passait de temps en temps a Funland.

Mais la, il a troque son jean-tshirt contre pantalon classe (et relativement moulant, accessoirement), cravate et chemise impeccablement coupee. C'est pourtant pas du tout mon genre, les costumes et tout mais la, raaah...

Et puis surtout il a troque sa vague technicienitude contre... ben le fait que c'est mon boss. Oui, oui allez y, analysez, image du pere, pouvoir, besoin de reconnaissance, pas de problemes, et vous avez surement raison!

Il est super classe quand il deambule avec sa radio, sur de lui, mais pas assoiffe de pouvoir et la pour nous humilier comme l'ancien. Et a la fois il est nouveau donc il a tout mimi quand on doit lui expliquer les trucs...

Dernier coup porte a mon coeur battant deja la chamade, c'est le frere (enfin frere par alliance, mais peut importe) de Matthew, un des potes de la bas que je fancy ehontement depuis des mois!

Argh, argh, argh!

Commentaires

En quelque sorte l'érotisation du pouvoir. Et aussi le prestige de l'uniforme ;-)

Tu sais que je peux faire plusieurs choses à la fois. Sauf... regarder un film de Jackie Chan et t'écrire. J'ai préféré différer mes commentaires à tes nouvelles notes

;-)

ps : je vais peut-être moi-aussi essayer de me la péter avec une radio au boulot....

Écrit par : Samy, qui veut être boss à la place du boss | lundi, 24 octobre 2005

GB au féminin :o

Écrit par : Rimini | mardi, 25 octobre 2005

Et c'est mal, d'être GB au féminin ? ;)

Écrit par : Grenouille | mardi, 25 octobre 2005

(soupir) je sens les complications arriver ;-)

Écrit par : bene | jeudi, 27 octobre 2005

Les commentaires sont fermés.