Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 13 août 2005

Nervous Breakdown

A Aix tout etait simple, j'etais tout le temps bien et detendue, ou presque. Je sais ce que les gens pensent de moi, ceux qui m'aiment je sais que c'est pour de vrai et pour longtemps, sinon pour toujours. Tout mes proches etaient normaux et matures, avec des reactions comprehensibles.

Des que j'ai refoutu les pieds ici, pan tout en pleine tronche. L'imaturite de George (plus que moi, si si!), les prises de tete, les changements d'humeur de Matthew, l'attraction pour Brasiliano, ma jalousie envers la nouvelle (je la hais et elle est meme pas belle, je comprend pas les autres), les managers a la con; et puis toutes les petites merdes qui font, j'imagine, la vie quotidienne mais que je supporte plus.

Et la seule qui reste ma bouee quoi qu'il arrive, mon issue de secours, tout ca, ma copine Zara, ben elle repart en Espagne dans 15 jours, au moins pour 5 semaines, peut etre pour toujours...

 

Meme dans les moments heureux, ou tout va plus ou moins bien, j'ai toujours une espece de boule en plomb, lourde et glacee, qui me pese au niveau du sternum. En permanence. Je me detends jamais vraiment. Des qu'un truc va de travers les larmes me montent aux yeux. Je sais pas comment je fais pour ne pas etre malade ou faire une crisette d'epilepsie (pourquoi pas?).

Par exemple hier un client me demande super gentiment si on a du "choke" (je sais pas le nom en francais, le truc bleu ou rouge qu'on met au bout des queues de billard). J'appelle le technicien qui me dit que non, enfin que si peut etre a l'etage mais qu'il allait pas se faire chier a aller le chercher.

Et ben j'avais les larmes aux yeux en l'annoncant au client gentil.

La quand meme ca va loin.

 

Et j'en ai marre de moi meme aussi. Je change tout le temps d'humeur independament de ma volonte (du moins j'ai cette impression, j'arrive pas a me raisonner), je change d'avis au gre du vent, je suis desagreable des qu'on me pousse un peu... Je suis carrement odieuse avec la nouvelle, je crois (ca en est presque jouissif, en fait, j'avoue. J'ai honte).

Je ne sais plus si on me traite bien ou mal, je ne sais plus discerner ce que je veux de ce que je dois faire, de ce-qu'on-va-penser-si, de ce-que-je-devrais-faire-pour... J'ai besoin d'aide, je veux des bouquins, des interviews de psy, des videos explicatives, tout! Tout depuis le debut!

George a perdu pas mal de points, Brasiliano en gagne, je sais plus. J'aime etre seule en fait, et je dis pas ca par depit. Disons que c'est plus simple, au moins.

Allez, je vais aller faire ma crise de nerf tranquillement, a plus ~ 

 

Commentaires

>J'ai besoin d'aide

Carmel Saint Joseph
71118 St. Martin Belle - Roche
tél. 0185360143

A lire aussi la BD : La vie passionnée de Thérèse d'Avila de Claire Bretécher

Écrit par : Petit Nicolas confesseur | dimanche, 14 août 2005

ben alors ma vieille ... tu te languissais de rentrer pourtant ... c'est un petit temps de réadaptation, et puis les vacances ont été riches en émotions (ainsi que le retour, si je ne m'abuse). Coooooool ...

Écrit par : bene, inconnue | dimanche, 14 août 2005

:o)

Écrit par : when a chipper is giving a frado the frigidaire | dimanche, 14 août 2005

Pff, on peut pas te laisser seule deux jours, toi ^^

Écrit par : Grenouille | lundi, 15 août 2005

Les commentaires sont fermés.