Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 06 juillet 2005

Please mind the gap!


Les touristes et les provinciaux qui debarquent (comme moi... a l'epoque!) adorent prendre le metro. C'est vrai, c'est rapide et on se sent un vrai "citadin", comme si on appartenait ainsi a la ville.
Et quoi de plus mytique que de voir defiler les quartiers au gres des stations aux denominations imagées?! Oui, il faut le savoir je voue un culte irraisoné aux etats americains et aux stations de metro parisiennes et londoniennes (non Bene, Marseille ne compte pas)... Il n'y a pas de plus beaux noms au monde je trouve! Quel reve de pouvoir appeller son enfant Arkansas, Chaussee d'Antin-Lafayette, South Kensington...!

Malheureusement, au bout de quelques semaines ce bonheur s'estompe pour laisser place a la dure realite du metro quotidien.
En effet, le confort propose est loin d'etre a la hauteur du prix astronomique qu'il faut debourser pour penetrer dans son antre.
Deja, ce n'est pas climatise. Et quelle que soit la meteo a l'exterieur il y regne une chaleur etouffante. Donc meme si il vente, pleut et fait 3 degres dehors, il faut prevoir de devoir se devetir progressivement, au fil des foules s'engouffrant dans le train.
Tache peu aisee si on tient compte des 30 centimetres carres approximatifs dont on dispose...

On se tient donc la, presse entre les gens et la vitre, respirant avec peine (certaines personnes ne se lavent pas. Jamais. Aucune partie du corps), le journal du voisin dans l'oeil, soutenant peniblement deux sacs (l'un contient mon uniforme et/ou mon repas), une veste, un parapluie detrempe, tentant d'atteindre son ipod perdu quelque part pour changer de chanson, et on se rend compte alors pleinement ce que le saumon doit ressentir au four dans sa croute de sel. On se sent bouillir dans nos vetements devenus etouffants. On sait qu'on va transpirer et qu'il faut pas! Il est a peine 8h du mat bordel, non!


De plus, cet inconfort est aggrave par une question existentielle: devrais-je rester dans le petit "hall" en face des portes ou devrais-je bouger entre les deux rangees de sieges pour tenter de m'asseoir des qu'une personne sortira?
Le petit hall est plus bonde, on a aucune chance de chopper un siege, mais au moins on est appuye contre la vitre. Entre les sieges on est mal, on ne peut se tenir que difficilement a la barre (en hauteur), les gens assis nous devisagent hautainement, mais peut etre que l'un d'eux va sortir a la prochaine et on aura alors un chance de voler leur fauteuil, si on est plus rapide que les 10 autres abrutis qui se sont egalement aglutines entre les sieges...
Bien entendu on connait par coeur les stations suceptibles de faire sortir du monde. Liverpool Street, Stratford: turn over important. Chancery Lane, Bethnal Green: aucune chance.
Je vous raconte pas l'enervement quand on se glisse peniblement entre les sieges juste avant Bank, se delectant a l'avance de la position assise imminente et que personne ne se leve!!! On a envie de leur crier "c'est Bank la!!! Debouuuuut! Va travailler!!"

Il parait que la plupart des femmes pensent a leur vie amoureuse lors des trajets en metro, tandis que les hommes "switch off" (debranchent leur cerveau). Et 42% avouent observer leurs camarades d'infortune environnants.
Moi ca m'inspire plutot, comme vous le voyez...!

Commentaires

Et ce sera pire avec les JO ! :p

Écrit par : Rimini | mercredi, 06 juillet 2005

> ce que le saumon doit ressentir au four dans sa croute de sel

C'est çà! C'est tout à fait çà!!

>tandis que les hommes "switch off" (debranchent leur cerveau)

Vrai pour moi. Mais, jumpant les méninges discernantes, mes phéromones titillent directement mon cortex "homme des cavernes" au voisinage de courbes aguichantes. J'ai alors des émois incontrôlés...

Écrit par : Petit Nicolas, au mieux de sa forme | mercredi, 06 juillet 2005

Qu'est-ce qui se passe dans le métro londonien?

Écrit par : Petit Nicolas | jeudi, 07 juillet 2005

hé !!!! je te signale que Bougainville, Saint Marguerite ou Désirée Clary, c'est très joli ! Et Vieux Port aussi, même si c'est un peu équivoque !

Écrit par : bene | vendredi, 08 juillet 2005

Les commentaires sont fermés.