Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 19 juin 2005

La future de mon ex

Je suis tres polie.
Oui.
C'est en cette qualite que je me suis donc mise a papoter urbainement aujourd'hui avec la nouvelle, qui serait d'apres les derniers Potins Chauds de Funland, la derniere conquete de Brasiliano (ou est en cours du moins - ce con les enchaine, j'y crois pas).
Hier elle arborait fierement un t-shirt jaune et vert Brasil, j'ai failli m'etouffer! Ecrit "im fucking Andre" dessus ma grosse, ca sera clair au moins!
Bon donc, je suis au dessus de tout ca, il ne me fait plus rien, je ne suis pas jalouse ni rien, donc je lui fait un gentil sourire, a la fille, et lui demande si elle est contente de bosser ici pour le moment.
Elle me regarde d'un air beat et me reponds, texto " Tu plaisantes? Je reve de ca depuis deux ans donc tu imagines!"
Bon, oui ok j'ai dit que j'adorais bosser la. Mais pour l'ambiance, les potes, la tranquilite et tout, il faut quand meme bien dire que c'est objectivement ce qu'on appelle vulgairement dans le milieu "un petit boulot de merde"!
Je la regarde donc incredule, prete a eclater de rire de bon coeur, avant de croiser son regard brillant d'un eclat tout a fait sincere. Je prend donc mon air le plus neutre en attendant la suite.
Et elle me raconte qu'elle avait l'habitude de venir ici tous les jours, pour jouer et qu'elle depensait tout son salaire (TOUT son SALAIRE) avec les jeux de pieces (les pieces qui avancent et reculent, la, vous savez) et des cromptons (les crochets qui attrapent une horrible peluche aux couleurs criardes avant de la laisser tomber triomphalement, 23 millimetres avant le trou). Alors que, "tu imagines bien le reve que c'est de bosser ici maintenant!".

Non.
Je lui bredouille un "ah, hehe, huhhh" qui pourrait aussi bien convenir en cas de sincerite ou d'ironie mordante. Parce que la, ou elle est d'une stupidite sans fond (non, je veux pas juger, je la connais pas, mais quand meme quelqu'un qui passe sa vie et son salaire a jouer aux crochets, je me refuse a croire a son intelligence profonde) ou alors elle est totalement mythique de m'avoir raconte tout ca en me laissant dans le doute, sans finir par un "haha im joking".
Dans ce cas la, je tire ma reverence a Brasiliano, mais je pense plutot que je peux faire taire la derniere parcelle de jalousie que je pouvais avoir par rapport a cette situation et ricanner joyeusement, parce qu'il est tombe bien bas!

La prochaine fois, je sais pas encore si je vous raconterai comment j'ai embrasse Georges hier dans St James Park, ou si je vous parlerai de ma difficulte a trouver des jeans qui tombent bien a cause de mon ennuyeuse maigreur-de-l'arriere-des-genoux (un probleme que peu aborde, finalement).


Commentaires

Seigneur ... Bon, ça confirme que ce Brésilien de bas étage ne te méritait pas.
Quand je pense que ça nous arrive forcément à tous, de faire pitié comme ça ... Moi, par exemple, quand j'affirme haut et fort que j'adore passer une après midi à regarder le catalogue de la Redoute, je sens comme un vent de pitié souffler autour de moi ...
Pour la maigreur d'arrière des genoux, je te conseille le gruyère / mayo, c'est pas mal. Sans pain, hein.

Écrit par : bene | lundi, 20 juin 2005

Tu serais pas peut-être même encore je sais pas j'ai comme une bête impression vu d'ici de loin sans préjuger de tes relations avec ton ex sans te connaître sans vouloir te faire une remarque que tu prendras mal car je manque de tact c sûr jalouse que la nouvelle chérie de ton ex soit super bonnasse?

Pas de la jalousie en pleine complétude, mais une pointe de jalousie quand même?

:o)

Nous, tes poteaux du blog, qui te connaissent beaucoup mieux que quiconque car l'écriture ne trompe pas, nous t'aimons :-)

ps : Aveu. Qd j'allais en séjour linguistique en Angleterre, je révais d'être un jour employé dans ce genre de boite

Écrit par : Petit Nicolas | lundi, 20 juin 2005

j'aime ce froideur dans l’analyse et cette porte légèrement ouverte qui laisse à l’autre la possibilité d’être mythique

Écrit par : seb | lundi, 20 juin 2005

Bonnasse? Mhhh... disons qu'elle a un certain charme. Et puis merde hein! Tsss...

Mon dieu encore un nouveau lecteur j'en reviens pas, d'ou viennent-ils? Bienvenue!!! :-)

Écrit par : Aure | mardi, 21 juin 2005

Si je suis de trop...

:-)

Écrit par : Petit Nicolas, qui veut pas gêner | mardi, 21 juin 2005

Blog en panne car en planque pour "griller" la Fille?

;->

Écrit par : Petit Nicolas | vendredi, 24 juin 2005

Les commentaires sont fermés.